ReMuA - info@remua.be

Chaussée de Boondael, 6/16

1050 Ixelles

02/537 74 38

 0484/62 08 23

La formation de musicien-intervenant en ateliers

Etre musicien-intervenant signifie être à la fois un musicien solide et sensible, capable de créer de la musique avec un groupe, d’être à son écoute et de soutenir et encourager chaque participant à un niveau tant musical qu’humain.

 

La formation de ReMuA apportera aux musiciens déjà confirmés des outils pour concevoir et réaliser des ateliers musicaux vivants et dynamiques pour travailler en milieu scolaire et parascolaire. 

 

Le futur intervenant mettra ainsi en oeuvre une pédagogie qui sera ouverte à tous les types de musique tout en privilégiant une démarche créative et une pratique  collective. Il deviendra un véritable médiateur culturel et un acteur de la transmission de la culture en Belgique.

 

La formation 2017-2018 se donnera en 7 modules de 2 jours. Chaque module évolue autour d’un thème spécifique et est donné par une équipe d’intervenants belges, français et britanniques. Les compétences de base de l’intervention musicale en atelier (travail du rythme, de la voix, de la communication et de la préparation d’un atelier) sont travaillées de manière évolutive tout le long de la formation. 

 

La formation s’adresse aux musiciens qui possèdent au minimum 5 ans d’expérience et de pratique musicale. L’inscription se fait sur présentation d’un mail de motivation et d’une rencontre informative. La formation fait partie des formations reconnues  par la  Communauté Française de Belgique Wallonie-Bruxelles. Une attestation de participation est délivrée en fin de formation.

 

L’atelier musical tel envisagé ici se conçoit pour un public qui peut s’étendre du public « fragile », sans aucune expérience musicale, à un atelier pour musiciens confirmés. Il est transformateur : un atelier musical de qualité aura un impact sur l’apprentissage en général : le langage, la coordination, le calcul, la latéralité, mais aussi la confiance en soi, la place de chacun dans un groupe. Il facilitera la communication entre personnes, créera des liens forts et sera pacificateur. Il mobilisera des énergies et un dynamisme parfois insoupçonné chez certains. Il produira un changement, fécondera des amitiés, ouvrira à de riches expériences artistiques autant qu’humaines. 

 

 

Il se caractérise par : 

 

•    Une approche ludique, active et créative : il s’agit de développer une approche musicale avec le groupe et de faire passer un apprentissage par la découverte et le plaisir;

•    Une philosophie participative qui ne se base pas sur des critères de réussite et d’échec : l’intention est  d’offrir une expérience active et créative pour tous les participants;

•    Il remplit un objectif spécifique qui sera élaboré au départ et qui ira de la découverte d’un répertoire à la communication, au bien-être, au développement personnel et à la création collective;

•    Il s’appuie sur un processus plus que sur un résultat : il explore, questionne, invite au ressenti, à l’écoute, pousse à la curiosité;

•    Il est ouvert à tous les types de musique, de culture, de formes connues et à inventer;

•    Il est un facteur de lien entre la culture, l’éducation, le monde associatif, les milieux hospitaliers, le monde carcéral...

Les formateurs

Sarah Goldfarb : directrice artistique et pédagogique de ReMuA, médiatrice culturelle, conférencière au Conservatoire Royal de Bruxelles

Musicienne diplômée des Conservatoires de Bruxelles et de Liège, Sarah a ensuite vécu 10 ans en Angleterre où elle a obtenu un post-graduat en Médiation Culturelle à la Guildhall School of Music et, deux ans plus tard, un Master en composition musicale. Elle a suivi de nombreux stages et formations en danse, en improvisation, en communication et en développement personnel.

A Londres, ses activités se partagent entre la danse, la musique et l’intervention en ateliers pour un public varié. De retour à Bruxelles depuis 1999, elle a été responsable des projets pédagogiques et créatifs pour le festival Ars Musica et a réalisé de nombreux projets pour le Théâtre Royal de La Monnaie, Bozar, Reseo et l’Association Française des Orchestres.

Elle a mené une compagnie qui réunissait musiciens et danseurs et a créé, entre 1996 et 2005, de nombreux spectacles qui associaient la danse, la voix et le texte.

En 2004 elle fonde le centre d’expression et de créativité ReMuA (Réseau de Musiciens Intervenants en Ateliers). Elle met sur pied une formation de musicien intervenant certifiée par la Communauté Française, des ateliers pour professionnels et amateurs (reconnaissance comme centre d’Expression et de Créativité) et un pôle de ressources pour artistes et pédagogues.

Depuis 2006, elle travaille régulièrement comme médiatrice culturelle pour la Cité de la Musique, l’Association Française des Orchestres, les Siècles, l’Orchestre des Champs-Elysées, les Musiciens du Louvre, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre de Chambre de Paris, le Théâtre du Capitole, mais aussi l’Orchestre National de Belgique, l’Orchestre Royal Philharmonique de Liège et le Brussels Philharmonic. Elle conçoit des concerts participatifs, des programmes de sensibilisation du public, des formations pour les musiciens d’orchestre ainsi que des ateliers de pratique et de création musicale basée sur le répertoire de l’orchestre.

Elle dispense les cours de créativité et de didactique au conservatoire de Bruxelles et de pédagogie à l’IMEP. Elle fait également partie de l’équipe pédagogique de la formation à la Médiation Culturelle au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Nick Hayes : compositeur, arrangeur, interprète

Nick Hayes est né à Eastleigh, Hampshire en 1963. Il a étudié la clarinette à la Guildhall School of Music and Drama avec Antony Pay et Anton Weinberg. Il fut un membre fondateur du quatuor de clarinettes No Strings Attached. Le groupe s’est produit à de maintes reprises à travers la Grande-Bretagne dans des lieux tels que le Queen Elizabeth Hall, la Purcell Room et la Wigmore Hall. Invité par le British Council à deux reprises, No String Attached a tourné en Indonésie, au Sri Lanka, en Égypte et en Jordanie avec une série de concerts diffusés par la BBC Radio Three.

Nick a également joué avec de nombreux ensembles de musique contemporaine dont Lontano, le Composer’s Ensemble et IXION.

En tant que compositeur, Nick a étudié avec Buxton Orr, Francis Shaw et Alfred Nieman. Il a reçu de nombreuses commandes d’ensembles prestigieux comme l’Ensemble Bash, le Palladian Ensemble, Tapestry, et l’Orchestre des Jeunes de Hampshire. Sa musique fut jouée au South Bank Center, à la Wigmore Hall et sur la BBC Radio Three.

Comme improvisateur, Nick a joué à travers la Grande-Bretagne avec Swoop, Fossil et City Garden. Il a également partagé la scène avec d’éminents musiciens de jazz tels que Veryan Weston, Lol Coxhill et Roger Turner.

Nick fut un membre fondateur, co-leader et compositeur principal du Big Band iO, un ensemble d’une vingtaine de musiciens issus du monde du Jazz et d’orchestres classiques, très actif entre 1997 et 2002 : concerts fréquents au Red Rose Club, au Ronnie’s Scott, au Round House et au South Bank Centre.

Nick a enseigné l’improvisation, la composition, la pratique musicale de groupe et la médiation culturelle à la Guildhall School of Music and Drama avec Peter Renshaw et Peter Wiegold de 1989 à 1997. En 1996, il a co-dirigé un programme de formation intensive à Toronto avec Peter Wiegold pour les membres de l’orchestre de l’Ontario. Il a également donné des master classes de clarinette à la Dartington International Summer School.

Il a composé pour des opéras studios : pour « Baylis Programme » de l’English National Opera, pour le Festival Almeida en 1990 et, en 1996, pour l’Opéra de Göteborg, en Suède.

Depuis 2004, Nick est impliqué dans la création musicale en Belgique et en France via des compositions et des arrangements pour et avec des jeunes, encadrés par des musiciens professionnels : à l’Opéra de Lille, au Théâtre du Capitole à Toulouse, pour DEMOS (Dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale), un projet de l’Orchestre de Paris et de la Cité de la Musique et, à plusieurs reprises, avec l’Orchestre National de Belgique.

Il travaille au sein de Music In Prisons depuis 1996 en composant pour et avec des détenus.

Il est compositeur en résidence à ReMuA depuis 2006.

Dominique Loréa : professeur de méthodologie de la Formation Musicale au Conservatoire Royal de Liège

Titulaire notamment des premiers prix d’Harmonie et de Contrepoint mais aussi du diplôme supérieur de Solfège spécialisé, Dominique Loréa a également obtenu au Conservatoire Royal de Musique de Liège les diplômes de Méthodologie pour l’enseignement du solfège préparatoire, ordinaire et perfectionnement.Elle a ensuite suivi une formation de chef de chœur au Centre de Chant Choral (Namur) avec Pierre Cao et Denis Meunier. Chargée de cours durant de nombreuses années, elle est aujourd’hui professeur de Méthodologie du solfège au Conservatoire Royal de Musique de Liège, mais aussi chef de chœur de la chorale Jehan le Bel à Liège. Enfin, elle assure depuis quelques temps la direction de camps musicaux de Marcourt.

 

Gwendoline Spies : soprano

La soprano belge Gwendoline Spies commence le piano dès l’âge de 5 ans. Quelques années plus tard, elle entre dans le chœur d’enfants  la Sonatine  d’Arlon où elle révèlera les premières notes de sa vocation pour le chant.

Durant son cursus, elle travaille le répertoire baroque et la musique ancienne avec Greta De Reyghere et Jérôme Lejeune. Elle développe également la technique Bel Canto et l’opéra avec Margarida Natividade et Beatrijs De Vos. En 2009 et 2011, elle reçoit, avec distinction le titre de Master in de Muziek en chant classique au Koninklijk Conservatorium Brussel dans classe de Dinah Bryant, ainsi qu’un diplôme en pédagogie musicale (Agrégation).

 

Elle intègre alors l'équipe des musiciens-intervenants au sein de l’asbl ReMuA (Bruxelles) dans le but de transmettre son goût pour la musique aux plus petits comme aux seniors à travers des projets d’orchestre et chœurs en écoles, création d’opéras, stages et coaching vocaux.  Elle coopère également avec l’équipe pédagogique de l’Opéra de Lille, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre National de Belgique, l’Ensemble Musiques Nouvelles, l’Ensemble Ictus, Bozar et Flagey à Bruxelles.

Comme soliste, elle se produit en récital un peu partout dans la Grande Région, l’Espagne, l’Angleterre et la Suisse, en collaboration avec divers orchestres et ensembles de musique de chambre et également lors de festivals tels que le Festival Musical de Stavelot, le Festival de Wallonie (Namur), le Royal Juillet Musical (Saint-Hubert), les Rencontres Musicales de la Vallée de l’Alzette (Gd Duché de Luxembourg), Musek am Syrdall (Gd Duché de Luxembourg)… Elle collabore ponctuellement avec plusieurs chœurs de chambre belges, ensembles de musique de chambre et orchestres sous la direction de Yannis Pouspourikas, Jean-Claude Casadesus, Eric Lederhandler, Philippe Pierlot, Jean-Paul Dessy.

En mai 2010, elle est invitée à chanter pour Sa Majesté la Reine Paola aux Serres de Laeken et pour la Princesse Mathilde au Conservatoire Royal de Bruxelles.

Elle fait actuellement partie de l'ensemble vocal bruxellois « Vocal Soundpainting », l'ensemble Estampe (cordes-continuo-voix), le duo Mélisme (flûte traversière-voix) et le trio Dillens (clarinette-voix-piano) avec lesquels elle expérimente les méandres cachés de son instrument : sa voix !

Depuis septembre 2012, elle codirige, avec Jean Lambert, le chœur d’enfants « La Sonatine », école de chant choral d’Arlon, révélé coup de cœur au Royal Juillet Musical de Saint-Hubert en juillet  2013.

Lauréate aux « Godefroid Jeunes 2013 », reconnue comme « jeune talent 2011-2012 » en Province de Luxembourg et révélée « Coup de cœur » comme soliste au Royal Juillet Musical (Festival de Wallonie) en juillet 2014, la soprano poursuit actuellement une carrière musicale oscillant entre un répertoire tantôt classique, tantôt fantasque et n’hésite pas à exploiter les différentes facettes de sa voix.

Fanny Gouville

Please reload