El Sistema - L'égalité des chances par la musique

 

 

 

 

 

Depuis plusieurs années, à Bruxelles et à Liège, le projet El Sistema Belgium donne la possibilité à des milliers d’enfants d’apprendre la musique dans leur école et dans leur quartier.

 

L’apprentissage collectif d’un instrument ou du chant rythme la vie de ces enfants. L’orchestre et le choeur deviennent le reflet d’une société où règnent l’écoute, le respect, et l’esprit de coopération. Le projet El Sistema Belgium permet d’enrichir le parcours éducatif des enfants, il contribue à leur insertion sociale et leur fournit une formation artistique de qualité.

Bruxelles et de Liège fourmillent d’apprentis musiciens encadrés par ReMuA et impliqués dans les différents orchestres et choeurs d’El Sistema Belgium. En résumé, ce sont plus de ?( 1.644) enfants qui participent à 5.950 heures d’apprentissage musical par an.

♫ 1 - El Sistema Belgium, qu'est-ce que c'est ?

En proposant aux enfants issus des écoles à encadrement différencié une pratique musicale intensive en temps parascolaire, nous conjuguons un objectif éducatif (réussite scolaire), un objectif social (intégration sociale) et un objectif de formation artistique (pratique instrumentale).

Chaque enfant prend part à quatre heures et demie de pratique musicale collective hebdomadaire, en groupe de huit.  Ces ateliers de sont répartis sur deux jours en semaine, et on lieu à l’école ou dans un  centre culturel du quartier. Un instrument est prêté aux enfants durant toute la durée du projet. Deux instruments sont proposés dans chaque école participante. Tout au long de l’année, les ateliers éveillent les enfants à la musique et posent les bases leur apprentissage musical. L’expérience commence avec un travail sur la justesse, le rythme, le timbre, l’écoute, la mémorisation…

 

Chaque groupe d’instruments travaille séparément de 15h30 à 17h. Le mercredi, ces deux groupes se rassemblent de 13h à 16h. C’est également le jour où, une fois par mois, tous les jeunes musiciens d’un même quartier se retrouvent pour former un grand orchestre d’une cinquantaine d’enfants. Il en existe deux à Bruxelles et un à Liège. Les orchestres se retrouvent au minimum une fois par mois pour travailler ensemble le répertoire qui sera joué lors du concert de fin d’année dans un centre culturel partenaire. Ce répertoire repose sur des arrangements de morceaux de musique classique.

Le projet est prévu pour que chaque enfant puisse en bénéficier durant trois ans, avec une possibilité pour ceux qui le désirent d’approfondir leur pratique au sein du R.S.Y.O (l’orchestre des « avancés »). Un relais vers les académies est aussi proposé en fin de parcours.

Le projet est entièrement gratuit et est soutenu par des subventions fédérales, communautaires, régionales et communales, ainsi que par des fondations privées.

♫ 2 - Aux racines du projet, El Sistema Venezuela

ReMuA a été audité et accrédité en 2014 par El Sistema Venezuela, fondateur initial du projet. L’asbl s’est ainsi engagée à suivre la charte du projet global El Sistema. ReMuA est le représentant belge de ce projet international, et dépositaire du nom El Sistema Belgium.

Au Venezuela, il y a trente ans, le musicien et compositeur José Abreu démarrait son premier Orchestre de quartier avec des enfants de la rue, dont la plupart étaient enrôlée par des gangs, sans scolarité ni espoir pour le futur. Le contrat passé avec les enfants était simple : « Je te donne un violon, et tu viens faire de la musique tous les après-midis. Le matin, tu vas à l’école » (au Venezuela, la scolarité se fait le matin). Trente ans plus tard, 350.000 enfants à travers le pays font de la musique et participent à des concerts. Les premiers sont devenus enseignants, ou ont intégré des orchestres prestigieux. « Je voulais transformer l’ art musical en instrument social pour les enfants et leurs familles » a dit José Abreu.

Enjeu majeur de la renaissance économique du Venezuela, ce projet démontre combien l’art peut inspirer les enfants, leur donner une vision, un projet, des ambitions mais aussi leur apprendre l’écoute, le partage, la rigueur et la persévérance.

« Dans leur essence, les orchestres et les chœurs sont bien plus que des structures artistiques : ce sont des exemples et des écoles de vie sociale. Parce que chanter et jouer ensemble signifie coexister intimement, en tendant à la perfection et à l’excellence, en suivant une discipline stricte d’organisation et de coordination, en cherchant une interdépendance harmonique des voix et des instruments. C’est ainsi que les jeunes construisent un esprit de solidarité et de fraternité (…) ».

José Abreu, fondateur d’El Sistema

ReMuA - info@remua.be

Chaussée de Boondael, 6/16

1050 Ixelles

02/537 74 38

 0484/62 08 23